AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 des liens qui ne se rompent jamais - ezra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: des liens qui ne se rompent jamais - ezra   Mar 10 Mai - 15:18


Encore dans la rue à marcher, en regardant derrière toi tous les deux mètres pour être sûre de ne pas être suivie. Mais t'as pas le choix, il faut bien que tu rentres chez toi, que tu fermes ta porte à double tour pour que le monstre ne puisse pas venir te chercher. Tu deviens parano à cause de lui, t'es un peu distraite pendant ton boulot, t'essaies de pas le montrer pour ne pas avoir de problème, mais tu vas de plus en plus mal. T'as personne à qui en parler, t'as pas d'amis.
Tu penses trop. T'es perdu dans ton esprit, t'en es prisonnière.
Alors tu marches encore, de plus en plus vite, de plus en plus fort, comme si ta vie en dépendait. Tous les bruits de la rue te font peur,  le moindre bruissement est synonyme de frayeur. T'es qu'une faible, et t'as personne pour te protéger. T'as ton coeur qui s'emballe pour rien, t'en as presque honte. Mais t'as pas tellement le choix.
Tes pas te portent encore, plus vite. Tu tournes au coin de la rue, tu t'engages dans une ruelle que tu ne connais que trop bien, t'y passes tous les jours. C'est souvent que t'y croises des gens, tu leurs parle pas spécialement parce que t'en vois pas l'intérêt, tu préfères tracer ta route pour ne pas trainer. Le mal peut arriver de nul part, de partout.
Mais cette fois-ci, tu t'arrêtes. Une voix familière s'est élevée, tu l'as reconnu instantanément. Tu tournes ta tête vers la voix, c'est bien lui. Un énorme sourire éclaire ton visage, comme à chaque fois, toute ta peur s'évapore créant des nuages de bien-être au dessus de ta tête. C'est Ezra, ton frère, la seule personne sur laquelle tu peux véritablement compter.
Il n'est pas seul.
Un homme lui parle, ils échangent des paroles, des regards.
Tu t'approches un peu plus, tant pis si tu déranges.
- ezra ?
Il tourne la tête vers toi, sans réfléchir tu cours pour te jeter dans ses bras et l'étreindre avec tout l'amour que t'as dans ton coeur.
- qu'est-ce que tu fais ici ?
Tu te rappelles alors qu'il n'était pas seul, tu le relâches et regarde l'homme à qui il parlait.
- je vous dérange ?  

_________________

love is burning me
Adieu, les gentilles, adieu, les j'en pleure. Adieu, les maudites qui ont pris ma lueur. Qui ont jeté dans le noir mes yeux Et puis les tiens contre le chant du cygne ! Et les beautés ? Qu'elles crèvent ! Toutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des liens qui ne se rompent jamais - ezra   Dim 15 Mai - 18:11

ça sent les ennuis. encore. il marche dans cette putain de ville qu'il déteste tant, mains enfoncées loin dans les poches de sa veste qui ne le protège pas du vent glacial qui fouette sa peau pâle. cheveux trop long qui virevoltent, blond angélique, tout comme le céruléens de son regard, créature tombée du ciel, happé par le gouffre sans fond, déferlante des flammes infernales. sans pitié. regard terne, cernes qui dessinent sur l'épiderme diaphane, marque le visage abîmé, éclat d'innocence disparut depuis bien trop longtemps, dégâts irréversibles de la vie, putain sans nom, gamin des ruelles, pas d'identité dans cette jungle urbaine, pas de nom, c'est plus simple comme ça. cigarette au bec, ça empoissonne l'enveloppe corporelle, goudron dans les poumons, appelle la faucheuse, retarde le moment où il devra rendre des comptes. tourne à droite. ou à gauche. ruelles qu'il connaît comme sa poche, une plus sombre que les autres, parfait, silhouette devinée non loin, marche discrète, sachet transparent qu'on tire de la veste, poudre interdite, neige d'un autre monde. « j'me suis assez mouillé. t'auras pas plus. » sans appel, voix ferme, elle laisse pas place aux négociations, butin qu'on lui arrache des mains sans demander l'avis, regard qui se croisent, discussion silencieuse, l'autre main qui effleure la joue, il grogne presque, crache avec dégoût. « t'as eu ce que tu voulais, tu veux pas non plus que j't'offre mon cul ? » ses épaules se tendent, il ferme les yeux un moment, quand une voix trop familière résonne près de lui. « ezra ? » il tourne la tête « astrid ... » un sourire se dessine sur le visage meurtri, bras qu'il referme sur le corps fin. « qu'est-ce que tu fais ici ? » question délicate, réponse qui brule les lèvres, bloque la gorge, sensation d'étouffer face au mensonge délicat. « je vous dérange ? » chaleur qui le quitte quand la plus jeune s'éloigne de lui, regard noir qu'il lance à l'homme, main qui passe distraitement dans la chevelure. « non, tu ne déranges pas, nous échangions quelques mots. » un bras qu'il passe autour des épaules frère, sœur qu'il éloigne de quelques pas sans regards en arrière, soulagement certain. « ça me fait plaisir de te voir, astrid. » manque d'affection, gestes inconnus à ses yeux, pas appris, remplacés par la violence de la rue, les nuits froides d'hivers avant de finalement sombrer dans la foule de la ville. mince sourire sur les lèvres, tous ce dont il est capable, soulagement dans le regard, de voir qu'elle semble aller bien.
Revenir en haut Aller en bas
 
des liens qui ne se rompent jamais - ezra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» [Marr, Melissa] Ne jamais tomber amoureuse
» Les liens du sang
» Nous ne serons jamais des héros de Jouvray et F/G Salsedo
» Pazapas "BISCORNUS" - Liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: HORS JEU :: LES HISTOIRES-
Sauter vers: