AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lullabies to paralyze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: lullabies to paralyze   Dim 8 Mai - 20:32



little sister, 
can't you find 
another way ? 
no more living life 
behind a shadow

julia (lia) salucci
dix neuf années
les filles

Cher journal, j'en viens encore à griffonner une de tes pages de mes mots de puérile adolescente. Tu dois certainement espérer le jour où je n'userais plus de mon stylo pour déblatérer telles banalités. Quand est-ce qu'elle me laissera enfin tranquille ? Te demandes-tu. Je peux tout à fait comprendre ta situation. Mais dans l'immédiat, j'ai toutefois besoin de me délester de ce poids quotidien. Aujourd'hui, j'étais de l'autre côté de l'appartement. Tu sais, celui où elles font leurs passes. Papa n'apprécie que trop peu que j'aille leur rendre visite. Et pourtant je les aime bien. Surtout Giovanna. Elle est dotée d'un humour à t'en ficher des crampes d'estomac. Ce que je préfère chez elle, c'est ce naturel, qui même mis à rude épreuve, est à jamais ancré dans sa chair. Aucune façade ni de voile, Gio ne fait pas dans la transparence, elle n'en a guère besoin. Elle existe et nous le fait savoir. Ses mots crus, sa féminité, son franc-parler, sa sincérité. Giova et les autres sont pragmatiques. Elles ont une vision peu banale de l'existence. A les entendre, cette dernière ne vaut pas véritablement la peine d'être vécue. Parfois, je trouve qu'elles ont tort. Dire pareille chose revient à penser de façon égoïste. Un nombre incalculable de personnes ont disparu bien trop tôt et ne méritaient pas de voir leur vie ainsi avortée. Maman n'aurait pas voulu cela. Les filles ont tendance à exagérer en proférant de telles phrases. Elles existent malgré leur condition, et à y regarder de plus près, elles sont traitées de sorte à ce qu'elles ne manquent de rien. Papa est très respectueux envers elles et prend soin de chacune comme si elles étaient ses propres filles. Giova est très reconnaissante envers Papa. Je le vois dans les tréfonds de ses yeux qu'elle l'aime, à sa manière. Tout comme j'aime mon père à la mienne. Elles n'ont jamais été autre que mes mères, ces femmes. Pourtant, à entendre Papa geindre, je n'ai que lui, et Raffaele. Ensemble, nous formons un trio des plus unis. Ils me préservent et me gardent. Etant la seule femme de la fratrie désormais, il est primordial de me maintenir en dehors de toute cette folle agitation. Mon père ne s'en relèverait jamais si son unique fille prendrait le large, rejoignant par delà les abysses, l'amant dont je serais éprise. Personne n'a le droit de me toucher, personne n'a le droit de me regarder. Et en effet, personne n'ose quoique ce soit. Je suis la Salucci, la fille de Paolo, la sœur de Raffaele, l'intouchable, l'affligeante orpheline, celle à qui l'on s'adresse par de petits bouts de papiers sur lesquels sont rédigés les mots les plus prudes. Aucun garçon ne tenterait le pire. Et même si les filles me déconseillent leur compagnie, je sais qu'il ne pourrait rien m'arriver de mal. Raffaele et Papa sont bien des hommes n'est-ce pas ? Pourtant ils ne me veulent aucun mal, au contraire. 
La mort a un parfum. Exhalaison de décomposition, d’organes flétris, de chairs désagrégées. Aucun d’eux ne désirait que je sente cette fragrance. Mais je ne pouvais faire comme si elle était déjà partie. Alors, je me rendais là bas, inspirer la putréfaction. Je ne pourrais jamais m’en défaire. Elle vous pénètre les pores, les poumons et le cœur, délabrant tout ce qu’il persiste à l’intérieur. Son image altérée, je me demande encore aujourd’hui s’il était raisonnable d’aller contempler ce spectacle affligeant. Mais là n’était guère ce qu’il y avait de pire. Entre la gangrène, les espaces aseptisés, la vision de cet être se dérobant sous un mal incurable, il y avait l’affliction que ressentait mon père. Je ne pouvais le regarder en face, car au fin fond de son sanctuaire, je savais ce qu’il voyait. J’évitais ses bras, ses baisers, la moindre de ses attentions, et encore moins ses pupilles larmoyantes, secouées par la perte et la détresse. Je me devais d’être à ses côtés, pour estomper un tant soit peu le tourment présent dans son palpitant. Mais je ne pouvais point. C’était horriblement égoïste de ma part mais j’éprouvais comme un besoin imperceptible de me distancier de lui. Puis Maman est partie. Expirant le dernier râle qu’il m’a été impossible de voir. La mort l’a arraché à ce qu’il lui restait d’existence, ce mince filet vulnérable, souffreteux, incertain. L’odeur a toutefois persévéré dans notre salon, une fois que le frêle corps de ma tendre mère eut retrouvé la terre. Mes organes n’ont eu de cesse de rejeter la moindre substance ingérée des jours durant, dégobillant à en devenir si faiblarde que je ne pouvais me tenir debout. Papa avait égaré une de ses femmes et il avait bien cru s’éloigner de la deuxième. Depuis l’enterrement, à la moindre montée de fièvre, au moindre symptôme traduisant d’un quelconque virus, la silhouette de mon père se dessinait sous mes traits. Il est devenu mon ombre, ma trace, se faufilant derrière mes lignes. Raffaele, lui, est le substitut, le suppléant, quand mon père ne se dissimule guère derrière mon dos. Je ne suis jamais seule, je ne suis plus seule. Les Salucci ont l’amour dans le sang. Ouvrez nous les veines et vous y trouverez toute la tendresse, toute l’idolâtrie que l’on éprouve l’un pour l’autre. Dans nos nervures ruissèle la passion, que rien ni personne ne peut étancher tant elle est abondante. Je suis une Salucci, nous sommes des Salucci, et personne, non, personne, ne peut flouer cela.



clémentine ☄ we are ordinary monsters (waom) ☄ bientôt vingt trois ☄ alsace ☄ simple, efficace, suave, je n'ai pas pu résister 





Code:
nastya kusakina ☄ julia salucci




Dernière édition par Julia Salucci le Mer 6 Juil - 19:14, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Dim 8 Mai - 20:34

très bon choix de scenario, et nastya est une perle !
bienvenue bonne chance pour ta fiche

_________________

love is burning me
Adieu, les gentilles, adieu, les j'en pleure. Adieu, les maudites qui ont pris ma lueur. Qui ont jeté dans le noir mes yeux Et puis les tiens contre le chant du cygne ! Et les beautés ? Qu'elles crèvent ! Toutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : Elsa
AVATAR : Adin Taylor
CRÉDITS : Pandora
MESSAGES : 139
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Dim 8 Mai - 20:36

Bienvenue =D
Tu es toute jolie <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : morgane
AVATAR : dt
CRÉDITS : chevalisse, ranipyaar
MESSAGES : 220
DEPUIS QUAND : 09/04/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Dim 8 Mai - 20:43

Oooh la fille Salucci, superbe choix de prédef, Paolo va être so happy ! Puis j'adore Nastya I love you
Va nous falloir un lien soit dit en passant. Bienvenue et bonne chance pour ta fiche en tout cas.

_________________
La belle folâtre
Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? -V.HUGO ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Lun 9 Mai - 0:07



astrid merci beaucoup, c'est trop chou I love you je vais me hâter de finir vite tout cela
cornelio moh que c'est adorable Embarassed merci merci merci I love you
night cette smala c'est la vie quoi  ah bah tiens oui, dis ou t'es papaoutai (ach, ne me laissez pas recommencer une blague pareille)
je reviendrais vers toi sous peu, merci beaucoup, c'est chou I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Lun 9 Mai - 15:08

ohhh trop contente que tu l'aies prise et que tu aies choisi la belle nastya!!!
j'aime tellement le début???
je te souhaite la bienvenue et je t'envoie un mp pour te parler de quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Lun 9 Mai - 19:20

comment ne pas succomber à lia ? et puis ce forum, bref, la tentation était trop rude.
merci milles fois I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Lun 9 Mai - 20:45

c'est magnifique
vraiment
je suis ravie de compter ta plume chez nous ! je te valide avec plaisir, amuse-toi bien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Lun 9 Mai - 20:51

moh, merci I love you
allez hop, à l'abordage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

BAD MOON RISING

PRÉNOM : océane.
AVATAR : jeffrey dean morgan.
CRÉDITS : pathos.
MESSAGES : 64
DEPUIS QUAND : 13/04/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Ven 20 Mai - 22:45

TA FICHE EST TROP GÉNIALE, comment j'ai pu louper ça?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   Ven 20 Mai - 23:42

s'il y a bien une chose qui m'ait motivé dans ce choix c'est bien toi (ta fiche, ton écriture bordel )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lullabies to paralyze   

Revenir en haut Aller en bas
 
lullabies to paralyze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival Attignat du 14 au 17 Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: LE GALA DES GENS HEUREUX :: TRACES DE VIE :: PRÉSENTATIONS TERMINÉES-
Sauter vers: