AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EMBRASONS-NOUS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: EMBRASONS-NOUS.   Dim 8 Mai - 18:00

ASTRID LINDES
vingt-et-un ans | vierge | danseuse dans un cabaret
tu n'avais rien demandé, astrid.
tu étais belle, tu étais sage, tu étais pure.
tu l'es encore d'ailleurs, toujours vierge.
tu ne sais pas comment tu t'es retrouvée là, au milieu des paillettes et de la débauche.
tu as le regard absent, un brin rêveur.
tu n'arrives pas à faire la différence entre le bien et le mal. il ne t'a pas dit ce que tu devais faire. il t'a lâché dans ce monde crasseux, seule, perdue.
tu faisais de la danse classique. tu dansais sur tes pointes, tournoyais, virevoltais, droite, gauche, saut. c'est ça que tu aimais.
au final, ta seule erreur avait été de croire en l'amour. l'amour. c'est dangereux cette merde. on t'a dit que tu avais du talent. tes gestes, ta grâce, on te comparait à un cygne, à un oiseau majestueux. aujourd'hui tu n'es plus qu'un semblant de peau déshumanisé. il était d'accord avec ça, il te répétait sans cesse que tu étais meilleure que les autres. que tu avais de l'or dans les pieds, que ta beauté faisait de toi une danseuse admirable. balivernes.

tu es là, parce que tu aimes. tu es las, parce que tu l'aimes.

il était celui dont tu rêvais, celui qui forçait ton coeur à battre même lorsqu'il mourrait lui-même d'épuisement. tu cherchais la lumière comme tout le monde, mais la tienne était bien plus spéciale. elle vient de l'âme, elle vient de son coeur, elle vient de ton soren. il est ta lumière. lui. mais cette lumière devient l'ombre, puis la souffrance.
il n'a pas fait que te transformer en une créature de foire. il t'a offert le dégout, le dégout de toi-même.

"tu vas devenir une étoile" qu'il disait. et voilà le résultat. il t'avait mené en bateau, il t'avait fait croire qu'il allait t'offrir le paradis. te voilà en enfer. il n'a jamais posé ses mains sur toi, comme s'il te voulait neuve pour commencer le boulot. tu pensais que ce n'était qu'une phase. qu'il te laissait là le temps qu'on te recrute. le temps que tu le récupères, le temps que tu puisses goûter au bonheur en le pressant entre tes bras trop maigres. le temps que le bleu de tes veines s'évanouisse, que ta drogue reste lui et rien d'autre. pas même la danse. le temps que ta tête ne brûle plus sur le bitume échaudé. mais à chaque pas de danse, tu t'arraches la vie, tu craches ta dignité, tu pleures, tu subis, tu meurs à petit feu. les larmes de ta tristesse, tu les as senties longtemps, longtemps sur ton corps, couler.
ce liquide bleu tombait sur tes joues, se mêlait à ta peau, baignait tes mains.
le silence vous a enveloppés, lui et toi, l'un contre l'autre. pendant un bon moment. moment de mensonge, d'invention.
plus rien à vous dire, seulement des mots à crier.
une séparation plus douloureuse qu'utile, à cause de lui. parce qu'il était faux, parce qu'il était un autre.
tout est à cause de lui, l'ultime fautif.
tout ça pour une connerie d'argent.
il ne recrutait pas des danseuses étoiles, mais des danseuses de cabaret, un cabaret miteux qui puait le stupre et la mort.
tu as perdu la vie, pour un fragment de frénésie.

et quand il ne fut plus qu'une pensée, qu'un souvenir, tout s'arrêta.
le sol devint froid, la terre inhabitable pour tes pas meurtris. il ne s'occupait plus de toi, il retournait chercher d'autres filles, pour les tuer elles aussi.
tu devais quitter son toit, ta misère, pour te retrouver toi-même et apprendre à vivre de nouveau.
il ne te restait plus que l'espoir, la certitude de savoir que même ainsi, dans le silence et l'oubli, vous étiez âmes soeurs. même après tout les mensonges.
au fond, tu n'es peut-être pas compatible avec le monde, tout simplement.
parce qu'il est laid, et tu es belle.
parce qu'il est sot, lorsque tu es sage.
parce qu'il est haine, quand tu n'es qu'amour.
le monde est mal fait, il est difforme.
il empeste le mal et les déjections de satan.

alors t'es parti de son cabaret de merde. t'as essayé de te reconstruire en faisant tout pour qu'il ne te retrouve pas. en partant, tu lui as piqué du fric, t'as volé, pour qu'il comprenne que rien ne reste impuni. alors il te recherche, pour te faire payer, pas pour t'aimer, mais pour te détruire encore un peu plus. tu te cachais. tu cherchais du travail. mais au final, tu n'étais bonne qu'à une chose, danser. n'importe où, pourvu que le salaire tombe. t'avais besoin que de ça. d'un salaire, d'une protection, et d'un peu de vie supplémentaire. t'as alors rejoins un nouveau cabaret, réputé, moins miteux, plus sérieux, avec une bonne place, et un cabaret dont le patron n'était pas le pire des enfoiré. rien à voir avec celui qui t'avait tout pris, ta dignité, ta vie, ton amour, mais il n'avait pas eu ta virginité, et personne ne l'aurait jamais.

après ce que t'as fait ce salaud. pourquoi l'aimes-tu encore ?
pourquoi vois-tu son visage en fermant les yeux ?
un visage qui te met la larmes à l'oeil et le coeur en vrac, à chaque instant.
© bangerz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: EMBRASONS-NOUS.   Dim 8 Mai - 18:00

CHROMOSOME XY

ezra lindes
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz


_________________

love is burning me
Adieu, les gentilles, adieu, les j'en pleure. Adieu, les maudites qui ont pris ma lueur. Qui ont jeté dans le noir mes yeux Et puis les tiens contre le chant du cygne ! Et les beautés ? Qu'elles crèvent ! Toutes !


Dernière édition par Astrid Lindes le Mar 10 Mai - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: EMBRASONS-NOUS.   Dim 8 Mai - 18:01

CHROMOSOME XX

Night Ambrose
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: EMBRASONS-NOUS.   Mar 10 Mai - 14:41

Revenir en haut Aller en bas

avatar

entre l'ivresse et les sanglots,
entre les caresses et les crocs.

PRÉNOM : léa
AVATAR : anastasia scheglova
CRÉDITS : class whore (avatar) hedge key (sign) + saez
MESSAGES : 154
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: EMBRASONS-NOUS.   Mar 10 Mai - 14:49

oui, tu veux un lien ?
je rigole, je vais t'ajouter

_________________

love is burning me
Adieu, les gentilles, adieu, les j'en pleure. Adieu, les maudites qui ont pris ma lueur. Qui ont jeté dans le noir mes yeux Et puis les tiens contre le chant du cygne ! Et les beautés ? Qu'elles crèvent ! Toutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EMBRASONS-NOUS.   

Revenir en haut Aller en bas
 
EMBRASONS-NOUS.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux
» Chansons qui nous parlent
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» je nettoie, tu nettoies, il nettoie, nous nettoyons les peintures. . (nettoyage, déontologie, méthodes aqueuses)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: LE GALA DES GENS HEUREUX :: NOUS ÉTIONS DEUX-
Sauter vers: