AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ENCORE LES MÊMES LARMES (GINO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ENCORE LES MÊMES LARMES (GINO)   Mer 27 Avr - 21:09

j'ai perdu mes bras dans ceux de gino.
on s'est vus hier et maintenant ils sont lourds à porter, mais lourds, on dirait que j'ai deux enclumes à la place. de toute façon ça me fait mal de les bouger, quand je les remue c'est comme s'il était encore en train de m'apprendre à me battre, comme si j'étais encore en train de pas y arriver, comme si j'étais encore en train d'essayer de me défendre. c'est pour ça que ça fait si mal avec lui. parce que j'essaie de me défendre, j'essaie de forcer sur mes bras, de rendre la pareille alors que d'habitude, je me laisse faire, bras ballants inutilisables, j'attends que ça passe.
au moins j'ai des couleurs maintenant.
mais je suis toujours pas comme les autres.
j'ai des petites taches bleutées ici et là alors qu'eux, ils ont la peau mate, bronzée, foncée, gorgée de soleil et de chaleur. eux, quand gino leur fait des bleus, ça se voit même pas.
gino le sait bien que je serai jamais comme eux, mais il continue.
en général quand il vient m'apprendre à me battre, le lendemain je lui offre ma langue natale. je lui récite des vers et des vers en anglais et puis je l'oblige à répéter, parfois juste des mots pour travailler l'accent.
quand on est ensemble, chacun fait des choses qui vont contre sa nature.
moi j'essaie de me défendre et gino apprend la poésie.
même si au fond je sais pas trop qui est gino, je sais que c'est pas le genre à dire de la poésie. c'est ce que m'ont dit ses poings en tous cas.
du coup cet après-midi il vient trainer dans ma chambre, ça fait plaisir à maman que j'ai un copain, même s'il ressemble à rien, à un vaurien. j'aime bien passer du temps avec lui, c'est le seul qui me laisse parler anglais et que ça dérange pas, à condition que je m'entraine à viser son visage.
il sonne à la porte d'ailleurs et je descend très vite les escaliers, en laissant mes bras bien tranquilles.
- hello !
parfois gino j'arrive à lui arracher des sourires.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: ENCORE LES MÊMES LARMES (GINO)   Jeu 28 Avr - 9:05

C’est vraiment bizarre ces rendez-vous avec Ziggy.
Même son nom est bizarre, j’aurai dû me méfier de lui, je crois. Il cache peut-être quelque chose de pas très net, il est encore temps de faire demi tour. Ce qu’il y a de bizarre, avec lui, c’est qu’il m’apprend l’anglais. Personne le sait dans la ville – à part Ziggy, parce que tout le monde me rirait au nez. Je garde ça tout au fond de moi et je continue d’insulter ceux qui causent autrement qu’en italien quand je suis dans les parages.
Je leur dis que de toute façon ils trouveront jamais leur place, ici.
Qu’ils sont pas les bienvenus.
Je traverse les rues en fumant une cigarette pour arriver jusque chez lui.
Je sonne à la porte.
Je n’ai même pas le temps d’attendre que la porte s’ouvre en grand sur le corps frêle de Ziggy. J’oublie à chaque fois la pâleur de sa peau, la candeur de ses gestes et de son visage. On dirait vraiment qu’il est tout juste sorti du berceau, qu’il est là sans vraiment comprendre. Y a plein de choses qu’il comprend pas, comme se battre par exemple. Je le devine, je vois des bleus sur son avant-bras.
Faut bien qu’il s’endurcisse un jour.
- Hello !
Je grimace un sourire.
- Ci- … Good morning.
Ma voix se traîne sur la fin de la phrase, je crois que c’est comme ça qu’on dit, faut bien que je retienne comment faire. Mon regard glisse sur son visage entier avant de venir se camper fort dans ses yeux.
- Alors, pas trop courbaturé ?
Je retire mon manteau pour découvrir mes bras, je les lui montre.
- Regarde, aucune trace de combat. T’as vraiment rien dans les muscles.
J’me marre un peu.
J’ai pas trop d’espoir pour ce garçon, je suis même pas certain qu’il survive une nuit entière dans les rues de la ville. Mais il essaie, il essaie avec tout ce qu’il a dans le cœur et le corps.
C’est déjà honorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ENCORE LES MÊMES LARMES (GINO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: HORS JEU :: LES HISTOIRES-
Sauter vers: