AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Sam 21 Mai - 18:47

Je suis hilare, hilare et saoul. Les verres enfilés depuis le début de la soirée me montent tous à la tête et en flèche, ça commence à tourbillonner un peu autour de moi.
Je suis hilare mais Julia ne l’est plus du tout. Son œil vert s’est assombri comme un ciel avant l’orage alors mon sourire se fane. Il dépérit d’un coup car j’ai froissé ma princesse, j’ai planté un couteau en plein dans le cœur de l’amour et la fierté qu’on a pour sa famille. Je sais bien que la douleur à cette blessure est ô combien fulgurante et forte à la fois.
- Pourriture est sans doute le mot adéquat, quand je vois la façon dont tu salis les noms.
Mon visage se ferme complètement.
Disparus les rires, les sourires qui faisaient de moi quelque chose de plus humain, le temps d’un soir. J’avale alors l’insulte en silence, je la laisse piétiner mon ego avec une petite grimace.
- Est-ce l’alcool ou est-ce ta nature profonde que j’entrevois ?
Entretemps, Julia écrase sa cigarette un peu rageusement.
Je grince un peu des dents, je sens le brasier de mon corps s’énerver un peu et les flammes venir s’aventurer un peu haut dans mon crâne. Mes poings se serrent. Reprends-toi, Gino. C’est pas comme ça que tu vas en tirer quelque chose de cette Julia Salucci.
Ses yeux me sondent.
- Je suis désolé. C’était pour rire.
Je murmure alors.
Désolé. Les trois syllabes m’écorchent un peu la langue. Ça remonte à quand la dernière fois que j’ai dis quelque chose comme ça ?
- Qu’est-ce ce que je peux faire pour que tu me pardonnes ?
Sous-entendu, tout ce que tu veux.
Je m’offre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Sam 21 Mai - 19:28


Un ravalement de façade sans précédent, très certainement le plus soudain qu'il m'ait été donné de voir. Je n'y suis guère allé de main morte, je le concède. Mais je n'ai pourtant fait que reprendre ses mots. Les aurait-il utilisé car le prétexte s'y prêtait où sa véritable description lui aurait un tantinet échappé ? Les mots glissent et fusent sur la langue lorsque l'on a bu. Et dans son cas, bien trop. Mais pour moi, ce n'est pas suffisant.
A en voir le faciès enclavé de Gino, je me rends compte avoir frappé au juste endroit. Et ce n'est pas par ces maigres excuses que je lui accorderais mon pardon. Non, une bien meilleure idée germe au fin fond de ma boîte crânienne, lorsqu’il m’offre cette ultime faveur que je compte bien user à bon escient. Nous sommes chez les Salvatici. Aussi j’imagine que tu dois t’occuper de tes invités. Va donc donner une coupe à mon père, je crois qu’il s’ennuie quelque peu. Une étincelle de malice s’éclaircit dans ma prunelle. Avec un tel degré d’alcoolémie dans le sang, il ne peut refuser. Il n’est guère en droit de décliner de toute évidence. Alors je trépigne, évidemment curieuse de ce qu’il va se produire. Je sais d’avance que mon père ne pourra commettre ce dont il rêve, pas en pleine réception où la plupart des invités sont loin d’être aussi ivres que nous, pauvres adolescents. Ce serait presque comme envoyer un condamné à la guillotine, je dis bien presque. Mais personnes civilisées qu’ils sont et au vue du lieu où nous nous trouvons, il ne risque pas d’y avoir de bavure, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

BAD MOON RISING

PRÉNOM : océane.
AVATAR : jeffrey dean morgan.
CRÉDITS : pathos.
MESSAGES : 64
DEPUIS QUAND : 13/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Dim 22 Mai - 14:09

Tu vois la panique te monter à la tête, Paolo. Tu ne la vois plus. T'as l'impression qu'elle t'a abandonné et t'es effrayé par cette idée. Sans ta Lia, tu n'es plus rien. T'as peur pour elle. T'as peur de ce qu'on pourrait lui faire. Qu'on la brise, la poupée du Soleil. Alors, dès que tu vois le Salvatici se déplacer, tu le suis parce que tu sais qu'il va la retrouver. Qu'il va retrouver ta fille. Ton sang. Tu ne regardes pas où tu marches, tu le fixes simplement. Tu veux l'attraper et lui dire de la laisser tranquille. Qu'elle n'est pas une de ces demoiselles qu'il peut avoir en un claquement de doigts. Jamais. Puis, tu fonces dans quelqu'un et tu t'apprêtes à repartir quand tu la vois. La déesse. Tu t'excuses aimablement. T'es vraiment un con, Paolo. « Oh, ne vous faites pas de soucis Monsieur Salucci, je n'étais pas bien attentive non plus. Et merci. Tu hoches la tête à ses paroles et tu t'empresses de lui demander si elle n'a pas vue ta fille. Ta Lia. Tu as besoin de la retrouver. De la tenir à ton bras. De la protéger de tout et de tout le monde. Parce qu'elle ne sait pas, ta princesse, elle ne sait pas ce que ce monde lui fera.
Tu es bien trop distrait pour remarquer le regard que te lances ton interlocutrice. Tu ne ressens pas l'animosité qu'elle ressent à ton égard. Votre fille ? » Cette fois, tu croises son regard et tu lis cette haine qui te dépasse. Tu ne comprends pas alors tu fronces les sourcils comme tu le fais si bien quand quelque chose te dépasse ou te contraries. « Oui, ma fille. » Tout le monde sait que tu as une fille. Du moins, tu le penses mais Madame Ambrose ne semble pas être au courant que tu as une famille. Une fille. Un fils. « Non, je n'ai pas vu votre fille. Encore heureux. Le ton de sa voix est tranchant et toi, Paolo, tu ne comprends pas. Tu ne comprends pas pourquoi elle réagit de cette manière. Tes iris étaient plongés dans les siens. Elle te regardait étrangement comme si tu sortais d'une autre planète et t'aurais voulu t'en aller directement. Retrouver le fils Salvatici et lui foutre ton poing dans sa figure pour avoir regarder ta fille plus de deux fois dans la même soirée. Cette femme te donne envie d'être violent. De frapper jusqu'au sang. Elle réveille en toi une flamme. Un feu. Puis, ses lèvres se rapprochent de ton oreille et tu arrêtes de respirer pendant une demi seconde. Si j'avais su que vous étiez père, bien des choses ne se seraient pas passées. Sachez-le, " Papa ". » Et elle part sans tu es pu en placer une. Tu marmonnes un putain dans ta barbe et tu passes une main agressive dans tes cheveux qui ne seront bientôt plus ordonnés. Cette soirée est une catastrophe. Tu voudrais rentrer avec Lia et retrouver tes filles. Tu slalomes entre les corps pour te trouver un coin tranquille. Les regards sont fixés sur toi, Paolo, et ça te fout les nerfs. Tout le monde te regarde mais personne n'est capable de te dire où est ton enfant.
Elle va bien. La chair de ta chair va bien. Tu vas la retrouver, laisse la respirer un peu. Juste le temps d'une soirée. Ton dos vient s'appuyer contre un mur alors que tu laisses ton regard vagabonder dans la salle. Aucun signe de ta Lia. Tu voudrais quitter cette angoisse mais tu n'y arrives pas. T'as l'esprit retourné entre elle et la patronne du cabaret. Une silhouette s'avance vers toi. Le fils Salvatici. Tu vois rouge mais tu ne laisses rien paraître. Et une question ne peut s'empêcher de tourner dans ta tête : où est ta princesse si elle n'est pas avec lui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Dim 22 Mai - 14:38

Là, Julia me propose – ou plutôt me défie, d’aller servir à boire à son père. Ses yeux pétillent d’une malice, et je pense vraiment que c’est l’alcool qui lui confère cette audace. Mes phalanges se serrent un peu contre la rambarde du balcon mais je regarde Julia et je hoche la tête.
- Très bien. Comme tu voudras.
Je me comporte comme un chien soumis, que l’on appâte avec une friandise pour le plier à ses ordres.
Je tourne alors les talons et retrouve la fièvre de l’appartement, les rires et autres éclats de voix. Je prends un verre pour moi et un autre pour le père Salucci. Je titube un peu sur le chemin, me cogne dans quelques épaules. Je dresse mon menton au dessus de la foule pour repérer l’homme que je cherche. Il est là, le dos adossé contre un mur, à l’écart des personnes qui discutent.
Je prends une profonde inspiration.
L’angoisse qui me piquait un peu le ventre est vite remplacée par une toute autre témérité qui me gonfle et qui me pousse à aller affronter (ou peut-être bien charmer) le géniteur de ma belle Julia. Son regard dégouline de colère, je comprends très bien que je ne suis pas le bienvenu.
Mais il est dans ma maison.
Je décide.
- Bonsoir, Paolo. Je peux vous offrir ce verre ?
Je demande alors, avec toutes les politesses du monde. Ma langue ankylosée par ce qui galope dans mes veines ne cesse de trébucher sur les mots, réduisant quelque peu ma crédibilité face à cet homme de pouvoir.
- Tout se passe comme vous voulez ?
J’esquisse un sourire et je pose ma main sur le poteau à côté de moi, il me sert de tuteur en quelque sorte et m’aide à garder toute ma contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : morgane
AVATAR : dt
CRÉDITS : chevalisse, ranipyaar
MESSAGES : 220
DEPUIS QUAND : 09/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Dim 22 Mai - 22:05


Assise dans les escaliers froids de la demeure, Night tenta de calmer le cataclysme martelant ses pensées. Tout était en désordre, ça se déchaînait, plus rien n'avait de sens. Mais heureusement que la demoiselle était bien accompagnée, une bonne gorgée et tout était réglée. Ou pas. La liqueur alcoolisée l'assommait juste petit à petit, ça ne la soulageait en rien. Et il y en a qui pourrissent dans le fond de leurs verres ? Sérieusement ? Elle ne comprenait définitivement pas les alcooliques, y'avait rien de bon dans tout ça. Ou c'est peut-être était-ce parce qu'il n'y avait rien de bon qu'ils continuaient de boire. Mais quoiqu'il en soit, le problème reste le même pour elle. La pilule lambine  au fond de la gorge, elle entrave la voie et refuse de descendre, elle n'arrive pas à l'avaler. Donc elle reste là, seule à attendre. Elle n'a pas envie qu'on lui dise qu'elle réagit de façon excessive, qu'elle dramatise... Mais qui ça « on » ?

« En plus, il me dit ça en me regardant dans le blanc des yeux, non mais je te jure... » Dit-elle à voix haute pour extérioriser le peu de colère qu'il restait en elle. Elle croisa le regard d'un serveur un petit peu trop curieux qui la dévisageait depuis un moment déjà, puis elle soupira.
Une quinzaine de minutes plus tard, après de longues médisances, Night se décida enfin à rejoindre de nouveau le monde, l'air plus ou moins serein, il ne fallait juste pas trop l'embêter. Son œil s'attarda quelque peu sur Gino et Paolo, mais elle n'y fait pas plus attention. Elle ignorait totalement la haine de l'un envers l'autre. En fait, elle ignorait beaucoup de choses de ces histoires de famille et de rivalité.

_________________
La belle folâtre
Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? -V.HUGO ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Lun 23 Mai - 0:57


Gino s'en va à la rencontre de mon père. Stupéfaction teintée d'un brin d'admiration. Son sang froid en est presque accablant. Je ne désire en rien rater ce moment qui s'annonce riche en tout point. Avant de retrouver la cacophonie ambiante, je m'empare d'un énième verre dont je trempe d'ores et déjà les lèvres afin de calmer l'aridité qui s'installe dans le fin fond de mon œsophage. Je ne m'avance guère trop, de peur que mon père ne me voit et met fin à toutes les festivités. Je le sais, ne pas m'avoir sous les yeux l'inquiète et en ce moment même, il doit se ronger les sangs voire bien plus. Envoyer Gino lui offrir un verre n'est donc pas une idée judicieuse. Enfin, pour mon père. Je l'imagine déjà passer une désagréable soirée, animé par la seule volonté de s'en dépêtrer, m'emportant au passage. Non, ce défi est pour Gino. Cela l'apprendra à se moquer ainsi de ma fratrie. Quand sera t-il lorsqu'il fera face à la figure saluccienne, paradigme d'autorité comme tous les pères ici présents ? Je n'ai fait de cadeau à aucun des deux mais la curiosité me dévore telle une bête me rongeant les entrailles. Je pénètre de nouveau à l'intérieur, soudainement harcelée par tout le bruit environnant, les piaillements s'évaporant de conversations quelque peu désinhibées. Voilà qui change d'avant. Je tombe presque nez à nez face à la blonde qui peu de temps auparavant, avait régalé les pupilles de ces messieurs. Je ne désire pas lui parler, oh que non. J'en avais déjà bien trop vu. Alors je m'avance encore quelque peu, ni trop près, ni trop loin, afin de ne perdre aucun bout de a conversation qui allait se jouer. Je bois une gorgée, et observe la moue enclavée de mon tendre père. J'espère simplement qu'il n'osera guère faire l'impensable. La violence ici, n'est pas la bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : morgane
AVATAR : dt
CRÉDITS : chevalisse, ranipyaar
MESSAGES : 220
DEPUIS QUAND : 09/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Lun 23 Mai - 20:16


« Parfois, il faut savoir faire preuve de pudeur lorsque l'on se fait déshabiller. » Souffla la danseuse au creux de l'oreille de la jolie naïve, sa présence étant comme le zéphyr, incertaine et momentanée. La Salucci se tourne, jetant au passage sa chevelure immaculée dans le visage de la discrète qui, au lieu de grimacer, huma le parfum agréable de sa crinière. Elle avait tout d'une proie facile et agréable, vraiment tout. Ses paroles pouvaient sembler incongrues et confuses, la conséquence d'une goutte d'alcool excessive peut-être, pourtant elles n'étaient pas tant déplacées ou étranges. Elles étaient justement placées. Seulement, Julia ne devait pas faire attention aux conseils dissimulés de Night. Peut-être la jugeait-elle indigne de cette place, et elle l'était peut-être au fond. Qu'elle se protège avant de se retrouver sans carapace, nue et vulnérable, c'était tout ce qu'elle avait voulu dire. Après ça, il sera malheureusement trop tard. Au moins, l'enfant a été prévenue, même si ce n'était peut-être pas de la bonne bouche.

« Lorsque je me dénude, je cache ma poitrine en premier. C'est sans doute l'endroit où les hommes regardent le plus. »

Et elle sourit, l'air de rien, voire un peu niais. Métaphore ou simple réalité obscène ? Jetant un ultime coup d’œil bref à Gino et à Paolo – surtout à Paolo dont le regard se fit un peu plus assistant, elle repartit de son côté, libérant Julia de ses paroles qu'elle seule comprenait. La blonde s'éclipse dans un endroit où elle peut observer librement sans être observée, dans une parfaite solitude qui commençait à lui coller à la peau.

_________________
La belle folâtre
Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? -V.HUGO ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Lun 23 Mai - 23:23


Des mots chuchotés à l'intention de mon oreille. Je pense savoir de quelle bouche ils ont étés insufflés mais n'en suis pas tout à fait sûre. Alors je me retourne, dans un geste gracieux malgré l'ivresse, pourfendant l'air de mes longues mèches de cheveux qui accidentellement fouettent le visage de la blonde. Des traits que je perçois angéliques, en comparaison  de ce que j'avais entrevu tout à l'heure.
Une incompréhension soudaine peut se lire dans ma pupille. La surprise, la stupéfaction dévore mon visage. J'ignore ce qu'elle tente d'insinuer. Tirerait-elle des leçons de sa danse langoureuse ? Cette femme m'a tout l'air d'avoir un certain vécu. Elle est consciente du pouvoir féminin, du fait que ses charmes puissent être une arme infaillible envers la gent masculine.
La pudeur fut un trait que j'ai constamment signifié durant ces deux longues décennies. Ne guère montrer ses sentiments, porter ce masque qu'il ne fallait jamais faire tomber, même malencontreusement, cela pouvait être risqué. Pour la toute première fois, j'ouvre la porte sur la façade et j'ai la fâcheuse impression que tout le monde le remarque et désire me le faire savoir. Cette soirée est décidément ma soirée. Plus de barrière, plus de Paolo, juste moi, finalement.
Les paroles de la jeune femme m'ébranlent quelque peu. Je ne sais à vrai dire, comment les prendre. Mais elles ne m'indifférent pas. Je soutiens son regard, dans lequel poins une once d'inquiétude. Je lève mon verre et souffle dans un sourire concis à son intention. Santé. Nos regards convergent tout deux vers un binôme des plus atypiques. L'un vers Paolo, l'un vers Gino. Nos œillades s'entremêlent et se confondent. Je crois qu'au fond de chacune d'entre nous, nous savons ce que l'une et l'autre observe. J'ai à peine le temps de faire volte face que la jeune femme s'est perdue dans la masse, s'éloignant pour mieux observer la scène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

BAD MOON RISING

PRÉNOM : océane.
AVATAR : jeffrey dean morgan.
CRÉDITS : pathos.
MESSAGES : 64
DEPUIS QUAND : 13/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Jeu 26 Mai - 21:23

Tu le vois s'approcher, le fils Salvatici, et tu voudrais lui coller ton poing sur son visage trop souriant. Trop fière. T'as les yeux qui envoient des éclairs, Paolo. Tu espères qu'il va brûler sur place. Disparaître. Bien vite, il arrive vers toi. Bien vite, il est à ta hauteur. Au final, ton regard n'est peut-être pas assez représentatif de ta colère. De ta haine. Tu es déçu de toi-même. « Bonsoir, Paolo. Je peux vous offrir ce verre ? T'entends ses mots qui trébuchent de sa bouche et tu ne réponds pas à sa question, te retiens de faire un commentaire désobligeant. Tu te contentes de le fixer avec ce feu qui enflamme tes entrailles. T'as pas envie d'être gentil, Paolo, parce qu'il l'a rendu nerveuse ta princesse. Parce qu'il la regarder d'un peu trop près. Un peu trop longtemps. Parce qu'on regarde pas ta Lia de cette manière. Qu'on attarde pas ses yeux perverties sur sa silhouette. Sur ses courbes à peine voilées par sa robe d'une blancheur éclatante. Il te tend le verre d'une main peu assuré et tu sais, Paolo. Tu sais qu'il n'est pas au meilleur de sa forme. Qu'il a trop bu et que, par conséquent, elle aussi, elle a dû trop boire. Ta mâchoire se contracte tellement que ça te fait mal. Alors, tu prends le verre sans rien dire et tu bois une longue et bonne gorgée qui brûle ta gorge. Tout se passe comme vous voulez ? qu'il te demande. » Si tout se passe bien? Bon Dieu, Paolo, tu as envie de lui éclater la tête contre le poteau auquel il est appuyé. T'y crois pas tes oreilles. T'y crois pas tes yeux. « Pas vraiment, voyez vous. Tu bois ton verre d'un coup sec. Ça te ferait presque tourner la tête. T'as trop bu. T'as bu bien trop vite, aussi. Je devrais être celui qui vous demande si tout se passe bien pour vous, vu votre état, mais je n'en ai strictement rien à faire. Ton ton est froid. Trop froid. Faut te contenir, Paolo. Tu n'es pas chez toi. Tu n'es pas dans la rue. T'es chez lui. Dans sa demeure. Celle des Salvatici d'où il est issu. Où est Lia ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Jeu 26 Mai - 21:35

Le père Salucci boit sans trinquer. Je tends mon verre vers lui, complètement à la bourre, et je sirote le liquide. À force de boire, tout a le même goût ou presque.
Mon sourire se fane peu à peu au fur et à mesure que Paolo s’exprime.
- Pas vraiment, voyez-vous. Je devrais être celui qui vous demande si tout se passe bien pour vous, vu votre état, mais j’en ai strictement rien à faire.
Sa voix est sèche, coupante comme une lame de rasoir. Malgré l’alcool, malgré la fièvre, malgré la chaleur de la pièce, je ressens la morsure douloureuse de l’angoisse au fond de mon ventre. Mon cœur prend toute la place dans mon cœur, il bat fort, palpite jusqu’au creux de mes oreilles. Il faut que je reste calme face à Paolo.
Je n’ai pas le temps de répondre qu’il enchaîne.
- Où est Lia ?
Ah, il fallait s’y attendre.
Je me retourne alors, me dressant sur la pointe des pieds pour chercher du regard la belle sirène blonde dans son drap blanc. Impossible de la trouver. Je fais de nouveau face à Paolo, j’essaie d’avoir l’air désolé mais l’alcool me fiche un sourire stupide sur le visage.
- Je ne sais pas où elle est passée.
Il va croire que je me fous de sa gueule et il va m’en coller une, c’est certain.
Personne ne nous regarde, de toute façon.
- Mais elle va bien. Elle va très bien, même.
Je ne peux contenir la provocation dans mon regard.
Oh ça oui, elle va bien, ta Julia. Elle a fumé des cigarettes, bu comme elle n’a sûrement jamais bu. Eh mon vieux, j’peux même te dire qu’elle m’a tenu la main. Son œil était plein de promesses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

BAD MOON RISING

PRÉNOM : océane.
AVATAR : jeffrey dean morgan.
CRÉDITS : pathos.
MESSAGES : 64
DEPUIS QUAND : 13/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Sam 28 Mai - 18:26

Tu n'aurais pas dû venir. Pas emmener Lia avec toi. Et tu sais que tu ne devrais certainement pas boire autant. T'es un impulsif, Paolo. T'as le sang trop chaud et tu vas exploser. Tu vas tout briser avec toi et, avec ça, les foudres vont s'abattre sur toi. T'as envie de prendre la tête du Salvatici et de la lui coller contre le mur. Seulement, t'as un minimum de bon sens, Paolo. Tu sais que si tu fais ça, la guerre est déclarée et t'as pas envie. Alors tu te contentes de lui envoyer des poignards avec les yeux. Du venin avec les mots. T'es tellement sous les nerfs, tellement paniqué pour ta fiche, que tu ne remarques pas ses réactions. Tu t'empresses de lui demander où est ta Lia. Ta princesse. Il est allé la retrouver, tout à l'heure, c'est une certitude et ça te fait tourner la tête. Ça te donne envie de tout brûler.
Il se retourne, se dresse sur la pointe des pieds et laisse son regard vagabonder dans la pièce. Le fils Salvatici te fait de nouveau face. Il a une expression bizarre au visage, t'arrives pas trop à la déchiffrer. Tu le prends surtout pour un attardé avec ce sourire qui s'étire sur ses lippes. « Je ne sais pas où elle est passée. Tu vois rouge. Couleur du sang. Une couleur que tu apprécies bien plus que tu ne le crois. Tu le fixes d'un air mauvais qui veut dire je vais te finir, je vais te tuer. Ta main lâche le verre sur un meuble à tes côtés. Mais elle va bien. Elle va très bien, même. » T'as plus la force de réfléchir et tu laisses tes instincts primitifs prendre le dessus. Tu t'empares du col du garçon pour le coller contre le mur. Tu te fous bien de savoir si les gens vous regardent. Si les Salvatici vont t'égorger. Tu ne penses qu'à ton trésor et à ce qu'il a pu lui faire. A ta princesse si pure. Si honnête. « Ecoute moi bien, petit merdeux, tu t'approches encore une fois de ma fille et j'aurai ta peau. Tu m'entends ? T'as les iris dans les siens. Tu ne détournes pas le regard une seule seconde. T'entends son cœur s'affoler et, ça, ça te donne envie de sang. De phalanges défoncées. De visage déformé. Salvatici ou pas, ce n'est pas un nom qui m'arrêtera. Puis, tu le relâches et passe une main dans tes cheveux pour les ordonner. Tu reprends ton verre vide. Un sourire moqueur s'étend sur tes lèvres. Merci pour le verre. » Tu termines par lui faire un signe de tête et tu t'éloignes pour te mélanger à la foule. Si quelqu'un vous avait vu, tu serais déjà bien amoché, Paolo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : morgane
AVATAR : dt
CRÉDITS : chevalisse, ranipyaar
MESSAGES : 220
DEPUIS QUAND : 09/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Lun 30 Mai - 21:11


Son regard se mêle à quelques regards égarés mais curieux et intéressés, ces derniers étant tourné vers une nouvelle scène de spectacle qui allait bientôt effacer le doux souvenir de la danse qu'avait offert Night quelques temps plus tôt. Une bataille, un combat au beau milieu d'une soirée mondaine ? Les organisateurs de cette soirée devaient s'en mordre les doigts, mais ils avaient le mérite d'avoir organisé une soirée inoubliable. Lèvres entrouvertes, muscles raidis et yeux globuleux, elle assista malgré elle, malgré son envie de détourner le regard, à ce qu'elle nommait elle-même une exhibition qui aurait pu devenir assez sanglante. Mais Paolo s'éloigna, il mit un terme à cet affront, provoquant une sorte de détente générale en la jeune femme. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui s'était déroulé au loin, un tas de questions envahissaient son esprit qu'elle chassa d'un geste de tête. Peu importe.
Night s'aventura une nouvelle fois dans la foule, parmi les invités qui lantiponnaient sans cesse. Ses pas n'étaient en rien hasardeux bien que son visage prônait un air anodin, indifférent, banal en somme. Elle faisait semblant, semblant d'avancer avec incertitude mais se dirigeait volontairement vers le père Salucci, elle se mentait à elle-même en première, et les autres devaient croire à son allure détachée.

« Monsieur Salucci, Je ne veux en rien embraser cette animosité dont vous avez fait preuve il y a un instant, mais... Franchement, il a à peine la moitié de votre âge, il pourrait être votre fils... » Lui souffla-t-elle avec un sourire moqueur, ses mots étaient judicieusement choisis. Madame Ambrose se donnait cet air chercheur et perdu, comme si elle ne voulait pas s'arrêter sur la personne du père Salucci, tout ça dans le but de ne pas donner l'impression qu'ils se parlaient réellement. « Ne vous montrez pas aussi violent. » Poursuivit-elle l'air innocent, lui lançant une œillade avant de commencer à s'éloigner, lui laissant cette fois-là tout de même le temps de répondre à ses propos, elle ne partait pas réellement. « Et en ce qui concerne votre fille, j'imagine qu'elle est grande. Vous pouvez bien la laisser quelques petites secondes et... Profiter à votre tour. Non ? »

_________________
La belle folâtre
Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? -V.HUGO ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Mar 31 Mai - 9:12

Et puis tout s’enchaîne à la fois très vite et à la fois comme dans un rêve – un rêve alcoolisé. Les poings de Paolo s’emparent de mon col et me plaquent contre le mur, serrant un peu mon cou, rendant ainsi ma face rougeaude. Je serre les dents. Ça y est, le drame va se produire, il va probablement écraser ma face de ses deux gros poings.
- Écoute-moi bien, petit merdeux, tu t’approches encore une fois de ma fille et j’aurai ta peau. Tu m’entends ?
Son regard me scie en deux.
Je hoche péniblement la tête.
- C-compris.
- Salvatici ou pas, ce n’est pas un nom qui m’arrêtera.
À ça je voudrais rétorquer, Salucci ou pas, ce n’est pas un nom qui m’arrêtera. Ce n’est pas un homme plus vieux que moi et presque incapable de contenir sa violence qui m’arrêtera. Puis il me relâche et j’ai l’impression que la terre tourne un peu. Mon palpitant se débat comme un dingue dans mon corps. Je me masse le cou, les sourcils froncés.
- Merci pour le verre.
Je réponds à son sourire par un rictus mauvais. Je jette un œil autour de moi – personne ne nous a vu. Je cherche en tremblant un peu mes cigarettes, j’en allume une et je me dirige vers le balcon en poussant un peu les invités, plein de colère et de rancœur.
Mes paumes s’appuient fort sur la balustrade.
- On verra bien si t’auras ma peau la prochaine fois.
Je murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've been thinking what
to do with my future

PRÉNOM : clémentine/we are ordinary monsters.
AVATAR : nastya kusakina.
CRÉDITS : sugar slaughter.
MESSAGES : 499
DEPUIS QUAND : 08/05/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Jeu 2 Juin - 0:14


Une certaine violence venait de s'inviter aux mondanités sans qu'on vienne la trouver. Je n'ai guère pu entendre les propos proférés entre les deux, j'étais bien trop loin. Toutefois, je préfère en ignorer la teneur. Témoin de l'altercation, je n'ai absolument aucune idée de ce qu'a pu dire Gino à mon père pour que ce dernier s'emporte aussitôt sur le jeune Salvatici. Il est comme ça mon père, il ne faut point l'énerver. Peut être Gino a t-il soufflé mon nom, peut être cela l'a touché au fin fond de son palpitant de père protecteur. J'entrevois avec aisance la peine qu'il a pu éprouver en ne m'ayant point dans son champ de vision. Lia a disparu, se serait-elle entichée d'un autre homme que moi ? Il sera bien déçu alors, quand nous quitterons la réception, qu'il apprendra que je ne me suis non seulement éprise de Gino, mais aussi de l'alcool et de la cigarette. Trois faux pas, et pas des moindres. Je les payerais un jour ou l'autre, c'est certain. Mais là, tout de suite, ce n'est guère mon problème. Non, mes inquiétudes se portent alors sur Gino, qui je l'espère, ne porte aucun stigmate de la brève querelle. Je m'en veux de l'y avoir envoyé. Après tout, je savais pertinemment ce qui allait se produire. L'alcool me fait faire de drôles choses ce soir, il se peut bien que je n'en boives plus une goutte avant des lustres. Il me rend fébrile, différente. Je n'aime pas trop cette Lia là. Oscillante, partagée entre deux hommes, au beau milieu d'une foule dénuée de tout intérêt. Gino réapparaît soudainement d'entre les invités. Je le suis du regard, le sien semble être animé par un je ne sais quoi qui ne m'enthousiasme point. Je m'avance à pas de loup, faisant surface dans son champ de vision. Je fais mine de n'avoir rien vu, observant avec une attention des plus discrètes cette étrange lueur dans ses yeux. Je me tourne alors, posant les bras sur la balustrade, feignant d'admirer un temps soit peu la vue. Je laisse pourtant échapper ces quelques mots, que je tente de rendre neutre. Pari gagné je suppose ? Sans trop le regarder, sans trop m'attarder sur son expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   Lun 6 Juin - 9:31

Je me sens animé par tout un maelstrom de sensations et de sentiments et l’alcool ingurgité depuis tout ce temps me rend encore plus confus. Il y a la peur, la peur ressentie, la peur que j’aurai toujours face à Paolo Salucci, celle qui m’achève de ses propres mains. Et en même temps il y a l’excitation, celle de flirter avec l’interdit, de sauter à pieds joints dans un gouffre dangereux en se demandant à quoi ressemblera l’atterrissage : est-ce que je me briserai seulement les jambes ou est-ce que je mourrai du premier coup ?
- Pari gagné je suppose ?
Je tourne brusquement la tête vers la voix entendue.
Je ne l’avais même pas vue arriver, tant j’étais imprégné de mes pensées, du tourbillon étrange qui faisait trembler mes doigts.
- C’était pas la meilleure idée qui soit.
Je murmure.
Mon œil retourne fixer le vide, devant lui.
- Enfin, j’imagine que maintenant je suis tout pardonné.
Ça m’apprendra à railler le nom des Salucci devant Julia.
Elle est tenace, cette fille, elle n’a pas tant l’âme d’enfant qu’on peut lui trouver de prime abord. J’imagine quand étant enfermée avec sa famille, on développe une espèce de fierté et d’envie de défendre et d’honorer son nom, de descendre tous ceux qui viendraient le salir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET COMMUN ☄ SOIRÉE MONDAINE CHEZ LES SALVATICI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée Cabaret
» soirée karaoké chez jason et hermine
» Soirée Cartier chez Hall of Time
» [Sujet Commun] Inventez une Monster High
» [Sujet commun] Tack by others

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: LA VILLE :: LES RUES :: LES HABITATIONS-
Sauter vers: