AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AVANT LE JOUR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 20:07

« allez merde quoi, lia viens. »
elle a finit par céder. ses copines de lycée connaissent tellement bien cet endroit, que lia a fini par se dire qu’elle aussi elle allait l’aimer. elle regarde partout autour d’elle, perdue. pourquoi il y a tant de monde ? lia, elle est pas très douée en société. toujours dans l’ombre de raffa et papa, elle sait pas. et puis, il y a toujours des filles, partout, élégantes et belles. elle voit bien les hommes les regarder avec envie. parfois même ils se mordent la lèvre en les dévisageant. personne ne fait ça avec lia.
aïe. on la bouscule. mais hé, je suis pas si invisible que ça, quand même ? elle fronce les sourcils. ses cheveux lui zébrent la vue de blond. « éh, éh, j’vais dans un coin, y’a trop d’monde. » elle explique à ses copines qui ont déjà les jupes qui remontent au rythme de la musique. elle voudrait faire pareil, mais elle serait ridicule. son verre qu’elle tient fermement se renverse sur son débardeur. blanc, comme une évidence. elle baisse la tête, soupire tout ce qu’elle peut. merde, si raffa la voyait, il ferait une syncope. elle rentre encore dans quelqu’un.
« oh, pardon pardon ! » elle dit, sans le regarder.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 20:35

L’immeuble est plein, ça grouille de partout. J’adore ces soirées-là, je porte mon masque souriant, celui qui se fond dans la foule, dans la masse. Alors je parle à tout le monde, une oreille tendue ici ou là, j’en apprends des choses. Puis, par derrière, j’organise des lynchages, je rapporte ce que j’ai entendu, ce que je sais.
J’arpente les couloirs, je serre des mains, je regarde les fesses des filles, un verre à la main.
Puis, dans le couloir, un mini big bang.
- Oh, pardon pardon !
Le contenu de mon verre se renverse sur ma chemise.
Je serre les dents dans une montée de colère brusque, puis je baisse les yeux sur le joli volatile qui vient de me percuter. Je la regarde dans les yeux.
Ça pue l’innocence, l’ignorance du monde.
Son débardeur est déjà tâché, ça me fait tiquer un instant.
Son visage déborde de candeur. On dirait une fée. Des ailes lui pousseraient dans le dos, là, d’un coup, j’y croirais.
- Tu dois pas savoir qui j’suis pour avoir sali ma chemise.
Mes yeux sont deux violents orages et pourtant ma bouche mime un sourire.
Pour la rassurer, pour pas qu’elle prenne peur.
J’ai envie de la cueillir entre mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 20:41

elle déteste déranger les gens, lia. elle aime pas trop avoir l’attention sur elle. pourtant, avec son débardeur qui déborde de transparence sur son soutien-gorge (noir, sinon, c’était pas drôle), elle voit bien qu’elle attire bien plus les regards qu’à son habitude.
elle lève les yeux vers l’iceberg qu’elle a heurté. lui aussi, à son cocktail sur les fringues, merde. elle va se faire engueuler. il parle. bingo,il gueule. « tu dois pas savoir qui j’suis pour avoir sali ma chemise. » il dit. non, elle sait pas. lia fronce les sourcils.
« euh pardon, vraiment. » elle répond. mais elle peut pas s’empêcher d’un petit sourire, pour lui répondre. « mais j’crois que toi non plus, tu sais pas qui j’suis. » elle ajoute avec une petite grimace.
ou son père au même. elle n’a jamais vu personne parler de la sorte au père salucci. personne n’oserait, surement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 21:31

- Mais j’crois que toi non plus, tu sais pas qui j’suis.
Je laisse échapper un petit rire.
J’avance vers elle jusqu’à la faire reculer dans un coin, mon ombre se déverse sur elle. Je la coince alors, là où les lumières pâles n’atteignent plus nos visages et où les voix des autres ne sont que de lointains échos.
- T’es qui alors ?
Elle me paraît trop chétive, trop fragile pour baigner dans quelque chose de crade. Le seul sang qu’elle pourrait avoir sur ses mains, c’est le sien. Si elle fait partie d’une famille puissante, elle doit avoir dix gardes du corps à elle toute seule et des protecteurs à chaque coin de rue.
Une gamine comme celle-là, faut pas l’abîmer.
Je baisse les yeux sur la transparence de son haut.
Je ne retiens pas mon sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 21:47

elle n’aime pas jouer avec son nom. mais il y a quelque chose chez ce joli garçon de sombre, que lia voudrait impressionner. elle sait pas si elle osera vraiment aller au bout, lui dire de quelle famille elle vient. elle sait pas. il la regarde, elle oublie son alphabet. il avance, elle recule. se cogne dans le mur derrière elle. sa tête résonne sur le coup du mur et son crane qui s’entrechoque. elle reste silencieuse, lia. le regard accroché à lui. son cœur palpite pour s’échapper de sa cage thoracique. « t’es qui alors ? » elle sent son regard qui se baisse son ses petits smarties. elle croise les bras, en bouclier.
« je… euh… je. » elle commence. sujet, verbe, complément. elle sait plus faire. un garçon la regarde et elle oublie son prénom. voilà pourquoi elle est toujours si pure à dix-neuf ans contrairement à ses copines. « je suis lia. julia salucci. » elle dit. sans plus de cérémonie. elle donne le ton.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 11 Avr - 22:04

Elle bégaie, rougit, s’agite un peu.
- Je suis Lia. Julia Salucci.
Mon visage s’ouvre dans une expression d’étonnement puis se fend dans un sourire. L’excitation court dans mes veines. La famille Salucci. Je connais, qui ne la connais pas ? Leur appartement est encore plus beau que le nôtre, il y a même des salons réservés rien qu’aux filles. Je sais ce qu’il s’y passe, là-bas. Je sais qu’elle a un père influent et un frère impulsif.
- Gros calibre, en effet.
Ça m’excite parce que fréquenter la fille Salucci, c’est se frotter aux flammes, c’est mettre un pied dans la tombe.
- Giorgio Salvatici.
Je murmure, pour toute présentation.
Je la ponctue néanmoins d’une petite révérence, pour marquer le coup. J'espère que mon prénom lui dit quelque chose, qu'il va lui procurer une décharge électrique, une angoisse, n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Mar 12 Avr - 11:31

elle sait que son nom résonne, généralement, aux oreilles des gens. les gens qui savent, ceux qui ne savent pas, ceux écoute les on-dit à propos des salucci. elle sait que son nom intrigue et interroge. elle en joue rarement. mais là, lia se dit que c’est le bon moment. forcément, il comprend. elle sait pas ce qu’il sait vraiment. jusqu’où ses connaissances vont, mais ça lui suffit, il la remarque. salucci a encore frappé. « giorgio salvatici. » il répond, avec une petite révérence. lia sourit, avant de se mordre la lèvre.
« connais pas. » elle dit pour toute réponse. c’est vrai. son père et son frère la tiennent bien trop éloignée du monde pour qu’elle puisse connaître quiconque sortant de sa bulle. giorgio ne fait pas partie de sa bulle. pas encore.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Mar 12 Avr - 14:35

- Connais pas.
Mes sourcils se haussent puis se froncent.
Je suis un peu déçu, ça doit se voir dans mes yeux – ils ne mentent pas. Je laisse cependant un sourire flotter sur mon visage. Je crois que je ne suis même pas étonné qu’elle me connaisse pas. Les hommes Salucci doivent la tenir dans sa cage dorée, loin des regards des hommes qui déshabillent.
- J’suis étonné que ton père te laisse sortir.
Je finis par dire, avec un rire un peu moqueur.
Moqueur mais pas méchant.
Il doit même pas savoir son père.
Je jette des regards autour de moi, pour vérifier que le grand frère ne courre pas dans les parages.
J’approche mon visage du sien, vers son cou, ma bouche contre son oreille.
- Tout le monde n’est pas bien intentionné, ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Dim 17 Avr - 12:07

il aurait pu être le frère de michael jackson, dans le monde de lia, elle ne le connaitrait pas. elle en a marre des fois, d’être aussi perdue quand elle sort dans le vrai monde. le lycée c’est déjà le bout du monde pour elle. alors l’immeuble… c’est carrément une planète étrangère. elle aimerait être comme les filles, comme ses copines. elle aimerait, elle aimerait… « j’suis étonné que ton père te laisse sortir. » lia voit son sourire moqueur, elle se renfrogne, boude. elle déteste qu’on la voie comme une petite fille. « tout le monde n’est pas bien intentionné, ici. » il est tellement près qu’elle sent son souffle contre sa joue. les yeux de lia papillonne. elle est perdue, jamais un garçon n’a été aussi près d’elle.
« toi le premier, j’imagine. » elle dit, pleine de bon sens, soudain. elle se perd dans ses yeux, elle voit loin, très loin, bien loin de son monde. son souffle contre elle l’électrise. elle se sent frissonner avec ce garçon si près d’elle et leurs tshirt trempés. elle n’arrive pas à défaire son regard de lui. un instant, elle s’imagine se la jouer fille sure d’elle et puis sa confiance retombe d’un coup. elle baisse les yeux, rouge comme une pivoine.
« je… je dois y aller… » elle souffle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Dim 17 Avr - 12:36

Je laisse échapper un rire de mes lèvres entrouvertes. Lia Salucci a l’odeur de la peur. C’est mignon cette ignorance et cette naïveté dans cette communauté-là.
- Toi le premier, j’imagine.
Ses yeux sont ouverts très grands, écarquillés dans la crainte d’être tombée nez à nez avec un garçon mal intentionné.
Moi je fronce les sourcils, je me recule un peu et je me mets à porter le masque de l’innocence. Mes traits se radoucissent.
- Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
Son regard ne soutient plus le mien très longtemps puisque ses yeux vienne s’enterrer d’un coup dans le sol.
- Je … je dois y aller.
Alors je lui attrape la main avec une délicatesse encore méconnue chez moi. Je reste cligner des yeux deux secondes. Je n’ai jamais traité les filles et qui que ce soit avec beaucoup de tendresse sous mes paumes. Je ne sais pas vraiment comment on fait.
Je l’attire gentiment contre moi.
- Tu veux aller où, comme ça ? Il est encore tôt.
Je dessine un sourire sur mon visage et j’y apporte beaucoup de sincérité, pour y croire moi-même.
Je connais les rumeurs qui courent sur Lia. Je sais ce qu’on dit sur son rapport aux hommes. Moi j’ai envie d’être celui qui brave tous les dangers, qui saute de falaise en falaise et dans les cerceaux enflammés pour atteindre mon seul but.
Elle est si fragile qu’il ne faudrait pas grand-chose, la bousculer un tout petit peu, pour qu’elle s’échoue dans mes bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Dim 17 Avr - 18:44

elle sait pas trop pourquoi elle a dit ça, lia. mais dans ces yeux, à lui, elle voit bien qu’ils ne sont pas du même monde. et le monde de lia est bien trop doux. bien trop doux pour un garçon comme lui. elle qui rêve de s’émanciper de sa famille, elle qui rêve d’aventures et d’amour. voilà que quand l’aventure lui tend les bras, elle frissonne de peur. lia n’a pas assez confiance en elle, et en lui. pour rester. elle tente de fuir. doucement, il presse son corps contre elle. est-ce qu’elle sent vraiment son cœur battre ou bien elle rêve ? elle n’a jamais été aussi proche d’un garçon, elle sait pas l’effet que ça fait. « tu veux aller où, comme ça ? il est encore tôt. » il dit. lia lève ses yeux remplis de candeur vers lui. il lui sourit en la regardant. et lia se sent regardée, regardée autrement. regardée avec attention. son cœur s’emballe une nouvelle fois, dépasse la limite autorisée. elle n’arrive pas à défaire ses yeux de lui. son souffle est court. ses joues sont enflammées. et dans son ventre, une danse étrange commence.
« je… » elle souffle. sans savoir ce qu’elle voudrait dire. « j’ai mes copines qui m’attendent. » elle ajoute. elle ne sait plus quoi faire, quoi dire. comment fuir. ou rester ? elle scrute son visage, suit la ligne de son nez, examine ses lèvres qui lui sourient.
« peut-être… peut-être qu’on… qu’on se recroisera… un jour. » elle bégaye, perdue sans ses mots, ses pensées. tout ce qui se passe dans sa tête qui va trop vite pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PRÉNOM : KEKE
AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : LA CLÉOPÂTRE
MESSAGES : 1090
DEPUIS QUAND : 08/04/2016

MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   Lun 18 Avr - 20:22

Lia rougit, Lia s’agite, ses joues sont flammes et son cœur palpite. Ça me fait sourire, moi, de la voir comme ça. On dirait que c’est la première fois qu’un garçon autre que son père ou son frère lui parle et elle a l’air toute chamboulée là-haut. Y a quelque chose de mignon, de profondément pur sur ce visage. On aurait pas envie de lui faire du mal, de la voir pleurer, une gamine pareille.
Je réfléchis un peu alors que Lia bégaie devant moi.
Il faut pas que je la brusque, il faut pas que je lui fasse peur.
Lia c’est comme les animaux sauvages.
Il faut de la persuasion, de la confiance et des caresses.
Il faut lui faire croire à quel point tout devient dangereux quand elle n’est plus dans mes bras.
Alors j’effectue une petite pression dans sa paume, pour qu’elle la ressente jusque l’épaule puis je lâche sa main. Je recule de quelques pas.
Je lui ouvre le chemin, ce même sourire figé et baignant dans une fausse sincérité flottant sur mon visage.
Ses yeux paniqués me donneraient presque du remords à me servir d’elle.
- Alors va. On se recroisera, c’est certain.
Je fais demi-tour avant de la laisser répondre ou bafouiller puis je marche d’un pas décidé dans le couloir et je m’enfonce dans l’obscurité pour aller me soûler avec les autres et répandre mon venin dans les oreilles des innocents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AVANT LE JOUR.   

Revenir en haut Aller en bas
 
AVANT LE JOUR.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Riel, Jorn] Le jour avant le lendemain
» [De Luca, Erri] Le jour avant le bonheur
» [SOFT] TIME OF DEATH : Calculer le temps restant avant la fin du monde 2012 [Gratuit]
» [Werber, Bernard] Les fourmis - Tome 2: Le jour des fourmis
» calendrier (avant) Halloween

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ICI LE JOUR :: HORS JEU :: LES HISTOIRES-
Sauter vers: